Tribunal des Idées reçues de la Presse : la Cie Rotative à la barre
👩🏻‍⚖️

Tribunal des Idées reçues de la Presse : la Cie Rotative à la barre

La Compagnie Rotative a conçu et animé fin janvier le Tribunal des Idées Reçues de la Presse : un format inédit, réalisé sur commande de l’ACPM, tourné dans les studios du Monde, avec la participation de personnalités de la presse, dont Natacha Polony, directrice de la rédaction de Marianne, et Etienne Gernelle, directeur du magazine Le Point.

image

Souvenez-vous, c’était le 4 octobre 2019. On avait encore le droit aux grands rassemblements. A l’occasion du centenaire de La Montagne, la Compagnie Rotative avait co-animé un Tribunal pour les Générations Futures, autour du rôle des médias locaux. Un format qui avait tapé dans l’oeil de Stéphane Bodier, président de l’ACPM*, et dont ce dernier a souhaité s’inspirer pour clore son évènement #DemainLaPresse, dans le cadre du festival La Presse au Futur qui s’est tenu en ligne ce 2 février 2021.

Le concept ? Réaliser un simulacre de procès, dont la Presse serait l’accusée, pour amener les publics à réfléchir sur des questions de fond dans un format ludique et orchestré.

Dans ce Tribunal des Idées Reçues, la Presse, accusée de vanité, d’obsolescence ou encore d’incurie, était “mise en accusation” par un procureur - en la personne de Raphaël Poughon -, et défendue par une avocate - Adeline Vitrolles.

Sous l’oeil de la présidente du jury - Natacha Polony, directrice de la rédaction de Marianne - se sont succédés à la barre quatre témoins : Philipp Schmidt, Chief Transformation Officer et Directeur Exécutif de Prisma Media Solutions ; Etienne Gernelle, directeur du magazine Le Point ; Emmanuelle Schaedele, Head of publishing GroupM ; et Capucine Pêtre, Directrice innovation et engagement responsables Les Echos Le Parisien.

Au final : 50 minutes sous le signe de l’autodérision, mêlant humour et vraies questions de fond, à retrouver en intégralité pour les plus curieux , ou en résumé dans le teaser 👇.

👆 Ci-dessous : l'intégrale du Tribunal des Idées Reçues de la Presse (60 minutes).

Mais pourquoi La Compagnie Rotative ?

La mission de La Compagnie Rotative est d’accompagner l’innovation responsable et la transition du groupe Centre France… comme d’autres acteurs qui le souhaitent !Facturée, cette prestation a ainsi également permis de pousser réflexions et remises en questions, autour de la responsabilité sociétale de la presse, des enjeux de transition qui l’attendent comme de mettre en lumière ce qu’elle réalise déjà !

Un partenariat que le client - l'ACPM - souhaite déjà reconduire pour l'année prochaine. Quel format ? L'avenir nous le dira !

image

Maître Adeline Vitrolles à la plaidoirie, sous l’oeil de Natacha Polony